Dans quel sens poser du parquet

Dans quel sens poser du parquet ?

Aussi importante que l’installation en elle-même, la préparation de la pose d’un parquet flottant, cloué ou collé nécessite une attention particulière. Le sens de pose, le choix de la colle à parquet ou encore la quantité de lames à acheter sont autant de points à déterminer au préalable pour assurer toutes les chances de réussite à votre projet.

La pose de votre parquet

La première étape lors de l’installation d’un parquet flottant, collé ou cloué consiste à déterminer le sens de pose. En règle générale, le choix du sens du parquet dépend de l’emplacement de la principale source de lumière. En effet, pour mettre en valeur le volume d’une pièce, il est préférable de poser les lames de parquet dans le sens perpendiculaire par rapport à la fenêtre bénéficiant de la meilleure exposition. Mais cette règle comprend de nombreuses exceptions, en particulier lorsque la pièce n’est pas carrée.

Lorsque la pièce est rectangulaire, il est conseillé de poser le parquet dans le sens de la longueur. Là encore il existe des exceptions puisque les pièces très étroites peuvent paraître encore plus exiguës avec ce sens de pose. Il convient donc de retenir une règle qui s’applique à tous les cas : posez les lames dans le sens de la largeur si vous souhaitez élargir une pièce, mais optez pour une pose dans le sens de la longueur pour allonger visuellement votre espace de vie.

Le calepinage, une étape incontournable

Le calepinage est un dessin représentatif qui vous permet de calculer avec précision le nombre de lames nécessaires et vous aide à déterminer dans quel sens poser votre parquet. La réalisation d’un plan de calepinage est vivement conseillée pour ne pas vous tromper lors du calcul des découpes à prévoir et du nombre de lames à acheter.

Il vous aide dans la préparation de la pose de votre parquet qui se déroule en plusieurs étapes :

  • Le calcul de la superficie de la pièce : la superficie s’obtient en multipliant la longueur de la pièce par sa largeur. Si cette dernière n’est ni carrée ni rectangulaire, divisez-la en plusieurs volumes puis additionnez les superficies obtenues.

  • Le calcul de la surface d’une lame : multipliez la longueur de la lame par sa largeur pour obtenir sa surface en m².

  • Le calcul du nombre de lames nécessaires : divisez la superficie de la pièce par la surface d’une lame. Vous obtiendrez ainsi le nombre de lames nécessaires, auquel vous ajouterez 10 % pour pallier les pertes engendrées par les découpes.

Le calcul de la quantité de colle à parquet : la quantité de colle nécessaire dépend de la technique de pose. Si vous posez du parquet flottant classique, il vous faut prévoir assez de colle pour maintenir les lames les unes aux autres. Si vous posez du parquet collé, prévoyez une quantité de colle en rapport avec la superficie de la pièce.