Les différents modes de pose

Pose collée, clouée ou flottante, sélectionnez votre mode de pose

Il existe trois types de mises en œuvre pour poser du parquet:

Pose collée

Il s’agit de coller votre parquet en plein sur votre support. L’avantage principal, la faible résonance au pas et une grande stabilité de votre parquet. En majorité les parquets en pose collée vont de 10 à 16 mm d’épaisseur. Il vous est possible de coller des parquets jusqu’à une épaisseur de 23 mm si votre épaisseur de réserve le permet. En fonction du type de parquets posé (contrecollé ou massif) le parquet s’inscrit dans la durabilité avec la possibilité de le poncer plusieurs fois.

Avantages / contraintes

  • Confort de marche
  • Idéal sur sol chauffant basse température
  • Mise en œuvre plus délicate qu’une pose flottante
  • Nécessite d’être plus soigneux à la pose  (éviter les traces de colle sur le parement du parquet)

Pose clouée

Le parquet va être cloué sur des lambourdes. La majorité du temps cette pose est utilisée dans le cadre de rénovation de biens. C’est que l’on appelle une pose « traditionnelle » dans le monde du parquet. Cette pose n’est pas compatible sur sols chauffants basse température.

Avantages / contraintes

  • Pratique si on souhaite récupérer des différences de supports importantes
  • Elasticité au pas
  • Surélévation de hauteur conséquente en cas de mise en œuvre
  • Plus long à réaliser car il y a un gros travail de préparation de support (calepinage, isolant, etc.)

Pose flottante

Les lames de parquet sont assemblées les unes entre les autres. Elles ne sont pas solidaires du support. Cette pose regroupe les parquets contrecollés, les revêtements de sol stratifiés et les sols souples.

Avantages / contraintes

  • Rapidité et facilité de mise en œuvre
  • Pas besoin de colle, ni de lambourdes, uniquement une sous couche de qualité
  • Résonance au pas en fonction du type de sous couche employé